Blanchefort de Créquy et de Bonne-Lesdiguières
En Limousin

 

Coupé ;  au 1e parti : d’or à deux lions léopardés de gueules, qui est Blanchefort, et d’or à un loup ravissant d’azur armé, lampassé (et vilené) de gueules, qui est d’Agoult ; au 2e tiercé en pal : d’azur à trois tours d’or, qui est Montauban, d’azur à trois pals d’or (alias : d’argent) , au chef d’or, qui est de Vesc, d’or à deux lions léopardés (alias : léopards) d’azur, qui est Maubec-Montlaur; sur le tout : d’or à un créquier de gueules, qui est Créquy

Maréchal de camp en 1691
Brigadiers en 1693 & 1702

Antoine de Blanchefort, fils de Marie de Créquy, fut institué héritier de tous les biens de la branche aînée de la maison de Créquy, à charge pour lui d’en porter le nom et les armes.
Ceux de ses descendants qui avaient par la suite relevé le nom de Bonne de Lesdiguières ajoutèrent à leurs armes celles de cette maison du Dauphiné :

 

Parti de deux, coupé de un ;  au 1e : d’or à un créquier de gueules  ; au 2e : d’or à deux lions léopardés de gueules ; au 3e : d’or à un loup ravissant d’azur armé, lampassé et vilené de gueules ; au 4e : d’azur à trois tours d’or ; au 5e : d’azur à trois pals d’argent, au chef d’or; au 6e : d’or à deux lions léopardés d’azur ; sur le tout : de gueules au lion d’or, au chef cousu d’azur chargé de trois roses d’argent, qui est de Bonne

Source : PALLIOT (Pierre), La vraye et parfaite science des armoiries, p. 170

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *