Bournonville
en Boulonnais

 

De sable au lion d’argent, la queue fourchée et passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d’or

Maréchaux de camp en 1649 & 1704

Maison dont la filiation prouvée remonte à Hugues de Bournonville, né vers 1280, qui épousa Yolande de Lianne. Les Bournonville adoptèrent les armes des Lianne dont ils étaient héritiers.

Cf. PARENTY (Michel) et LORGE (Henri), Gentilshommes et laboureurs du Boulonnais, t. I

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *